05 octobre 2023

A quelques minutes près, le pire a-t-il été évité à Meyrin ?

Agression

A quelques minutes près, le pire a-t-il été évité à Meyrin ?

La rencontre « apéro-échanges » avec Céline Amaudruz et les candidats UDC au Conseil national venait de se terminer quand un commando d’individus casqués prêts à en découdre a fait irruption dans le restaurant en hurlant « ils sont où les politiciens ? ». Le sang-froid des militants UDC restés sur place a pu mettre ces racailles en fuite.

Il est environ 20h45 dans un restaurant de « l’écoquartier » des Vergers à Meyrin quand un jeune individu d’origine subsaharienne accompagné de quelques larbins casqués pénètre dans un restaurant situé à l’Esplanade. Au milieu de la clientèle familiale de l’établissement, et après un crachat de bienvenue, le chef de la bande de voyous se dirige d’un pas décidé et menaçant vers notre député-suppléant Daniel Noël, qui parvient à esquiver l’agression en se mettant en retrait. Se rendant compte que les candidats UDC dont ils envisageaient l’agression étaient partis, la bande de criminels en devenir feint de se retirer, puis revient pour tenter de lapider à deux reprises selon leurs coutumes barbares M. Noël et un autre militant. Fort heureusement, la police intervient rapidement avec trois véhicules. M. Noël, en état de choc et craignant d’être agressé dans la cité par ces individus en fuite, est exfiltré.

Que se passe-t-il à Meyrin ?

Cette tentative d’intimidation à l’encontre de l’UDC n’est pas la première. Au mois de juillet, un agent de la police municipale aperçoit une bande de jeunes lancer des pierres contre les stores de son domicile, alors que son épouse et son bébé se trouvent à l’intérieur. Apeurée, l’épouse de l’agent parvient à faire fuir ses agresseurs avant que la police puisse les interpeller.

« Ecoquartier » à la dérive ?

Présenté comme un modèle de « vivre ensemble » et « d’efficience économique », ce quartier des Vergers soi-disant écologique voit le jour en sacrifiant 16 hectares de bonnes terres agricoles. Le retour des habitants, loin des promesses de « solidarité sociale » et de village multiculturel idéal s’apparente chaque jour un peu plus à une cité française « difficile ».

Pour plus d’informations :

Daniel Noël, député-suppléant, conseiller municipal, 076 / 341 10 07

Cyril Nobs, conseiller municipal Meyrin, candidat au Conseil national : 078 238 34 19

Céline Amaudruz, présidente et conseillère nationale, 079 / 874 83 97