UDC-THONEX

La composition du comité directeur de la section, suite à leur assemblée générale du 23 juin 2011, est la suivante:

Direction

– Président et trésorier : Knörr Stephen
– Vice-président : Stark Richard
– Secrétaire : Thomas Sébastien
Elus

Conseillers municipaux

– Richard Stark
– Stephen Knörr

 


 

SECURITE
A Thônex, il a fallu l’intervention ferme des conseillers municipaux UDC pour qu’enfin le Conseil administratif s’inquiète du départ de cinq agents de Police municipale sur un effectif totale de six et procède enfin au remplacement partiel des départs.

Nous proposons:
Le doublement des effectif de la police municipale (actuellement cinq agents).

Nous voulons:
– L’ouverture 24h/24h. du poste de Gendarmerie de Chêne.
– Le retour des gardes frontières sur les portes de douane et I’augmentation du nombre de leurs patrouilles volantes.

SOCIAL
Pour une population approchant les 14’000 habitants, le service social de Thônex ne représente qu’un poste à 40 %. Trois ” travailleurs sociaux hors mur” officient sur le territoire de notre commun cependant, ils partagent leur temps entre les trois communes chênoises . C’est insuffisant.

Nous proposons:
Un poste à temps complets pour le service social, ceci par un transfert d ‘activités au sein de I’administration.

Nous voulons:
Que l’équipe des travailleurs sociaux hors mur soit étoffée.

CULTURE
A Thônex la culture est déficiente. Elle se caractérise par I’absence de spectateurs. Elle n’a jamais trouvé de public et engouffre des centaines de milliers de francs pour un résultat nul. Elle n’existe que dans un but électoraliste.

Nous voulons:
L’abandon immédiat du concept culturel actuel.

Nous proposons:
– Le retour à une culture de proximité qui tisse des liens entre les générations et rapproche les habitants.
– L’engagement d’artistes locaux ainsi qu’une synergie avec nos communes voisines.

CIRCULATION
La ville de Thônex est la victime innocente de deux graves fléaux. Tous les jours, elle doit subir le tsunami des véhicules pendulaires, mais aussi le diktat de I’autorité cantonale qui ignore les particularités locales. Jouant sur le destin de nos routes, le canton utilise les TPG non pas comme une alternative au trafic privé, mais bien comme des obstacles pour entraver ce dernier.

Nous proposons:
Que le trafic soit canalisé sur les axes principaux plutôt que de répandre ses nuisances jusque dans le plus petit des chemins vicinaux.

Nous voulons:
Le maintien des places de parking existantes, I’introduction du système dit des “macarons” en zones bleues favorisant les habitants de Thônex.

Nous exigeons:
Que le libre choix du mode de transport soit respecté.
Quel les experts cantonaux sortent leurs œillères leurs projections informatiques et respectent la volonté communale.

EGOLOGIE
Dix antennes de radio téléphonie à Thônex c’est déjà trop.

Nous voulons:
– Que le Conseil administratif ne se contente pas d’émettre des préavis négatifs mais poursuive la logique jusqu’à formuler des oppositions fermes.
– Un moratoire sur les installations d’antennes.

Avec la construction des communaux d’Ambilly, la commune va perdre son dernier espace libre de toute urbanisation, laissant un bois de Bel-Air vulnérable.

Nous voulons:
Que les réserves à bâtir prévues pour être urbanisées dans 15 ans, soient préservées.

COMMUNAUX D’AMBILLY
Nous sommes convaincus que planter des immeubles, les pieds dans I ‘eau au milieu de nulle part est la plus mauvaise des solutions pour lutter contre la crise du logement. De plus, il serait naïf de croire que les habitant de Thônex, de Genève bénéficierons un jour de ces appartements.

Nous voulons:
Que les futures habitations soient desservie par une ligne de TRAM.
Lors de l’attribution des appartements la priorité doit être donnée aux “enfants de Thônex”.

Nous exigeons:
Que toutes les infrastructures publiques soient construites (routes, égouts, éclairages, écoles, crèches etc.) avant I’arrivée du premier habitant.
Que I’Etat précise clairement quel sera sont degré d ‘engagement dans le financement des aménagements publics découlant de cette urbanisation.

EN CLAIRE QUI PAYE QUOI ???

La sauvegarde de la zone villa survivante.

FINANCES
Alors que toutes les formations dansaient sur un volcan en chantant en cœur “tout va très bien M…” . Face à la crise qui pointait, l’UDC prenait fermement position pour des finances saines, des engagements réfléchis, en promettant de lutter contre toutes les dépenses outrancières. Nous passons immédiatement à I’acte en lançant un référendum contre un crédit de 21 millions que I ‘ensemble du Conseil municipal voulait dépenser pour simplement, agrandir la Mairie. Ce référendum qui a abouti avec 1525 signatures valides alors que 1000 auraient suffis, faisait reculer I’ ensemble de nos adversaires.

Nous voulons:
Que les fonds engagés pour soutenir une politique culturelle déficiente et sans public soient transférer au social.

Nous exigeons:
Face aux défis des communaux d’Ambilly, que le Canton assume pour une fois la responsabilité de ces carences et délie les cordons de sa bourse.

NE SOYEZ PAS DUPE !

A I’approche des élections, I’ensemble des partis politique sortent de leur léthargie. Tous vont tenter de vous faire croire que la sécurité est leur première priorité. Puis cédant à leurs habituels travers, une fois vos voix obtenues, ils retourneront hiberner pendant une nouvelle période de quatre ans.
En octobre 2009, I ‘UDC lançait un référendum contre le crédit d ‘agrandissement de la Mairie. Ce crédit d ‘un montant de 21 millions aurait plongé les finances communales dans un gouffre de déficits. ll aboutissait avec 1525 signatures déclarées valides alors que 1000 auraient suffis. Qu’on fait tous les partis, de I’entente aux socialistes en passant par les verts qui maintenant vous choient, vous courtisent, vous cajolent, bref! vous “chouchoutent” pour obtenir votre vote. Plutôt que de respecter le jeu de la démocratie et affronter les urnes, ils ont préféré une honteuse manœuvre en votant I’annulation du crédit, capitulant ainsi sans condition mais surtout empêchant les citoyens de s’exprimer sur un sujet grave.
Citoyens, habitants de Thônex, ne soyez pas dupe, nos adversaires tombaient le masque et montraient ainsi leur vrai visage… Vous leur êtes utiles pour être élus mais dès qu’il s’agit d’utiliser un droit démocratique et de faire entendre votre opinion, vous devenez subitement … très encombrant.

SEUL L’UDC C’EST BATTU JUSQU’AU BOUT AFIN QUE VOUS PUISSIEZ VOUS EXPRIMER SUR UN SUJET D’IMPORTANCE.