30 octobre 2023

Halte au catéchisme pour adultes imposé aux employés de l’Etat

Cancel

Alerté par des collaborateurs de l’Etat en colère, le groupe UDC au Grand Conseil dépose une motion. Sous prétexte de promouvoir le respect des différences, valeur que personne ne songerait à contester, l’Etat de Genève en est venu à adopter sans discernent tout le catalogue des revendications politiques du lobby privé opérant sous couvert de l’acronyme « LGBTQIA+ ».  Il en résulte que les slogans diffusés par ce lobby apparaissent désormais dans les bureaux de l’administration sur des d’affiches frappés du logo de l’Etat, comme c’est le cas de la campagne « Et si les regrets changeaient de camps ? » (cf. campagne d’affiches annexée à la motion). Les collaborateurs d’un Office sont convoqués à un  « petit-déjeuner de la diversité » destiné à leur faire découvrir « comment chacun et chacune peut participer à la construction d’une culture inclusive au travail » agendé sur leur temps de travail le 9 novembre 2023 entre  9h à 11h en présence de leur magistrate entourée des grand prêtres locaux de la « déconstruction des stéréotypes de genre ». Une part grandissante des collaborateurs de l’administration éprouve un malaise à l’égard de ce qu’ils ressentent comme un formatage idéologique de la part de leur employeur et en contestent la légitimité sur leur lieu de travail. Pour l’UDC, l’Etat abuse ici manifestement du devoir de fonction auquel sont soumis les fonctionnaires pour exiger d’eux une adhésion par intimidation à des thèses militantes en contradiction avec le devoir de neutralité idéologique de l’Etat.

 

Pour plus d’informations :

Yves Nidegger, député, chef de groupe, auteur de la motion, 076 / 382 48 00