UDC Thônex

f04a74_d6a7bf08abab44889e9d655bb0a83f0f

 

DIRECTION

  • Président et trésorier : Knörr Stephen
  • Vice-président : Stark Richard
  • Secrétaire : Thomas Sébastien

ELUS (LÉGISLATURE 2020-2025)

Conseillers municipaux

  •  Richard Stark
  •  Stephen Knörr
  •   Sébastien Thomas

 Pour les présidences cela va se discuter bientôt enfin si le Covid 19 nous laisse le faire !!!!!

MEMBRES  DES COMMISSIONS EXTRA PARLEMENTAIRES

  • Marina Casabella: Membre Fondation Petite Enfance
  • Richard Stark: Membre Centre sportif de Sous-Moulin
  • Stephen Knörr: Membre Fondation du Logement

CONTACT

  • stephenkoerr@hotmail.com    Tél: +41 79 794 66 25
  • Site internet:   A venir
  • Page facebook  A venir

 

 


PROGRAMME 2020 – 2025

Urbanisation:

Nous voulons :

  • Un habitat urbain à visage humain et à taille humaine qui privilégie les espaces verts plutôt que des tours de béton démesurées.
  • Une urbanisation qui favorise les commerces de proximités et les contacts intergénérationnels.
  • La sauvegarde de la zone villas, en tant que poumon vert de la commune.

Dans le cadre de l’aménagement du territoire, nous souhaitons pouvoir mettre fin au concept des     «communes paillassons» sur lesquels le diktat cantonal s’exerce sans discernement.

Sécurité:

L’année 2019 nous a prouvé que l’insécurité n’est pas qu’un  sentiment, mais bien une réalité de tous les jours. Thônex, commune frontalière, subit de plein fouet le phénomène du «tourisme criminel», accentué par l’absence des gardes-frontières aux postes de douanes et la fermeture nocturne du poste de police de Chêne-Thônex.

Nous voulons :

– Une police municipale armée, proactive plutôt que réactive et présente dans nos rues. Une police qui pourrait exercer ses missions fondamentales de proximité sur le terrain plutôt que les tâches administratives imposée par le canton.

– L’installation sur les lieux sensibles d’un réseau de vidéo protection.

– Comme pour la Rive droite, un poste de police cantonale,  ouvert 24h/24h et des effectifs de police secours suffisant.

Mobilité, circulation:

Thônex étouffe sous les gaz d’échappement. Les yeux rivés sur leurs projections informatiques, leurs diagrammes graphiques engoncés dans un dogme, les apôtres cantonaux, en charge de la gestion du trafic, ont perdu tous liens avec la réalité.

Nous voulons :

  • Convaincre plutôt qu’imposer. Cela commence par le respect de la volonté populaire, exprimée dans le libre choix du moyen de transport.
  • Créer des places de parking d’un coût raisonnable, tant pour les voitures que pour les motos et les scooters et augmenter le nombre de places de stationnement dévolues aux personnes à mobilité réduite.
  • La gratuité du macaron «Stick’Air» imposé dans le cadre de la lutte contre la pollution.Des séparations physiques claires entre les différents acteurs de la mobilité.
  • La création de pistes cyclables, libres de tous véhicules et des zones piétonnes, réellement réservées aux piétons.
  • L’abandon de la mixité de la voie de bus/deux-roues.

Economie :

Pour suppléer aux carences cantonales, nous voulons :

  •  Appliquer, de façon concrète, la préférence cantonale.
  • Lutter contre toutes nouvelles taxes ou impôts déguisés. Supprimer l’impôt sur les chiens.
  • Ne pas augmenter la valeur du centime additionnel.
  •  Soutenir les commerces de proximité vecteurs d’originalité, de diversité et de relations sociales. Faciliter leur visibilité et leur accessibilité et prévoir leurs accès par tous les modes de transports.