L’UDC-Genève renouvelle sa direction de parti et demande à ses députés de voter unanimement la réprobation de Pierre Maudet dans l’affaire du luxueux cadeau personnel reçu à Abu-Dhabi

Après avoir écouté le président suisse Albert Rösti délivrer un discours sur les perspectives électorales de l’UDC en 201, les 101 membres de l’UDC-Genève présents à l’Assemblée générale ordinaire ont renouvelé leur direction pour les deux prochaines années en faisant la part belle aux jeunes UDC.

Fraichement élu au Grand Conseil, le président sortant Marc Fuhrmann n’ayant pas souhaité rempiler a été remplacé par la vice-présidente suisse, Céline Amaudruz, qui a déjà officié comme présidente cantonale par la passé.

Outre le Conseiller national, Yves Nidegger et l’ancien chef de groupe Gilbert Catelain, respectivement vice- président et trésorier, le reste de l’équipe est composé de jeunes UDC qui se profilent pour les élections communales de 2020 : le carougeois Damien Guinchard (28 ans) qui est vice-président, le conseiller municipal et fiscaliste de Vandœuvre Michael Andersen (27 ans), l’économiste Jérémy Gardiol (Vandoeuvres, 26 ans) et l’étudiant en droit Mathieu Romanens (Ville de Genève, 24 ans). Thomas Bläsi, nouveau chef des députés complète cette équipe orientée vers la relève et la transmission.

L’Assemblée générale de l’UDC-Genève a également adopté une résolution demandant à ses représentants au Grand Conseil de voter unanimement la résolution 853 réprouvant Pierre Maudet pour avoir accepté un luxueux cadeau personnel à Abu-Dhabi.