« Genève d’abord », l’UDC lancera son initiative populaire en janvier 2018

En recommandant aux chambres d’accorder la garantie fédérale à l’article constitutionnel de l’UDC tessinoise « primi i nostri » le 16 août 2017, le Conseil fédéral a coulé l’argumentation péremptoire de ceux qui qualifiaient à tort ce texte d’inapplicable. Et apporté du même coup une caution de poids au PL constitutionnel UDC « Genève d’abord » actuellement en discussion devant le Grand Conseil (PL11981). Si le Grand Conseil devait écarter son PL « Genève d’abord », l’UDC genevoise lancerait ce texte sous la forme d’une initiative populaire dès janvier 2018.

Cette nouvelle donne a conduit ce matin le comité directeur de l’UDC Genève à revoir sa stratégie de campagne pour le Conseil d’Etat et à inviter l’auteur du texte « Genève d’abord », le Conseiller national Yves Nidegger qui a également collaboré à la rédaction de la loi tessinoise d’application de l’article constitutionnel tessinois « primi i nostri », à rejoindre les 2 candidats pressentis, le député Thomas Bläsi et le chef de groupe au Grand Conseil Stéphane Florey, sur un ticket à 3 pour le Conseil d’Etat.

C’est donc ce ticket à 3, ainsi que la liste des candidats au Grand Conseil et le projet de lancer l’initiative populaire « Genève d’abord » dès janvier 2018 qui sera présenté par le Comité directeur comme concept de campagne 2018 soumis à l’approbation des militants lors de l’assemblée générale de demain soir

Pour info :
Marc Fuhrmann, président et conseiller municipal, 079 / 370 19 47
Yves Nidegger, conseiller national, 076 382 48 00