Agenda | Suivez-nous :

Référendum contre la folie des grandeurs de nos élus meyrinois !

Lors de son assemblée générale du 13 mai dernier, l’UDC Meyrin-Cointrin a décidé par 18 OUI, 1 NON et 3 abstentions de lancer un référendum contre la délibération concernant un crédit de construction pour une nouvelle mairie et l’aménagement des espaces publics pour un montant de 87 millions de francs si elle devait être adoptée sans une révision à la baisse.

Les 87 millions de francs ont été votés par le Conseil municipal du 28 mai dernier à la quasi-unanimité des membres du Conseil municipal et malheureusement en l’absence de Cyril Nobs, Conseiller municipal UDC, seul opposé au projet.

À l’heure où le pouvoir d’achat est en berne, l’UDC estime inexcusable que les autorités ne se serrent pas également la ceinture.

En démocratie, les élus sont au service de la population. Autrement dit, les autorités servent et ne doivent pas se servir ! Or, à Meyrin, ce principe cardinal a été bafoué, c’est pourquoi l’UDC a initié un comité référendaire interpartis composé d’anciens et d’actuels Conseillers municipaux issus des partis UDC, MCG, PDC, PLR et SOC de Meyrin-Cointrin.  

En effet, alors que de plus en plus de personnes souffrent pour joindre les deux bouts et boucler les fins de mois, les autorités municipales décident d’allouer plus de 87 millions de francs pour un montant total de 108,5 millions de francs destinés à la réalisation de la nouvelle mairie et à l’aménagement des espaces publics compris dans le périmètre du projet « Cœur de Cité ».

Cette dépense de luxe dans cette période de crise témoigne d’un mépris de classe entre des élus bien lotis et une population laborieuse qui voit son pouvoir d’achat fondre comme neige au soleil. Il est temps de rappeler que ce n’est pas aux contribuables de servir les édiles politiques, mais l’inverse. Et le comble, on apprend ce jour que les élus s’opposent publiquement au lancement d’un référendum populaire dont l’enjeu principal est précisément la construction d’une « maison de la citoyenneté ».   

10 raisons de signer le référendum !

  1. Le référendum est un droit démocratique.  Il est garanti par la Constitution. Personne ne peut s’y opposer, ni par menace ni par promesse. 
  2. À Meyrin, il faut récolter 849 signatures valables afin que la délibération de 87 millions de francs concernant la réalisation de « la nouvelle mairie et de l’aménagement des espaces publics compris dans le périmètre du « Cœur de Cité » soit soumise à la votation populaire. Par votre signature, vous demandez aux autorités d’organiser un vote populaire à ce sujet.
  3. Vous estimez qu’il est normal que les électeurs soient appelés à voter sur un investissement de cette importance (87 millions de francs) dont le montant total atteint le record de 108,5 millions de francs et qui concerne précisément « Une Maison de la citoyenneté ».
  4. Vous jugez que l’argent du contribuable devrait servir à d’autres priorités (écoles, clubs sportifs, jeunesse, désengorgement du trafic, lutte contre les nuisances, etc.)
  5. Il est inadmissible que le crédit d’étude de 4,36 millions de francs en vue de la construction de « la nouvelle mairie et de l’aménagement des espaces publics compris dans le périmètre du Cœur de cité» voté le 11 décembre 2018, suite aux ateliers consultatifs organisés par la Mairie et menés de mars 2017 à novembre 2018, passe d’une enveloppe confortable prévue à hauteur de 45 millions de francs et atteigne le montant total record de 108,5 millions de francs.
  6. Vous réalisez que la mairie actuelle aurait pu être agrandie et transformée pour répondre aux besoins d’extension de ses surfaces utiles. L’ajout d’un étage aurait suffi à répondre aux besoins de surfaces supplémentaires.
  7. On vous a fait croire que les 87 millions de francs serviraient à la réalisation de « Cœur de cité ». C’est FAUX ! La construction du parking souterrain n’est pas comprise dans ce crédit de 87 millions de francs. Sa mise en service se fera cet automne comme prévu.
  8. Vous êtes choqués d’apprendre qu’un montant de plus de 17 millions de francs d’honoraires et de salaires est inscrit aux comptes de cette délibération.
  9. Vous êtes fâchés de savoir qu’il est prévu de réserver plus de 9,8 millions de francs de « divers et imprévus » qui seront dépensés, soyez-en certains, et ceci sur le dos des contribuables meyrinois.
  10. On cherche à vous tromper sur les coûts réels en annonçant le montant de la réalisation de la nouvelle Mairie à 52 millions de francs et celui des espaces publics à 32 millions de francs. Il manque dans ce calcul 24,5 millions de francs pour atteindre le montant total affiché (108,5 millions de francs). Une fois cette somme répartie, cela porte le coût de la Mairie à 68,5 millions de francs et celui des espaces publics à 40 millions de francs !  Il ne faut quand même pas exagérer !

Le délai référendaire court jusqu’au 16.08.2024. D’ici ce délai, au moins 849 citoyens de Meyrin (personnes détentrices des droits politiques communaux et domiciliées sur la commune) doivent avoir signé le référendum afin de permettre au « comité référendaire interpartis » de faire aboutir valablement ce référendum.

Pour que l’argent des contribuables serve les citoyens de Meyrin et non pas les projets luxueux de la Mairie ! Signez et faites signer notre référendum !

Pour tous renseignements :

Jean-François Girardet, président UDC Meyrin-Cointrin, 076 / 323 53 02

Lionel Dugerdil, président UDC Genève et député, 079 / 642 56 32

Partager l'article :