Le chaos de l’asile, dont les autres partis sont responsables, constitue un risque pour la sécurité de la population suisse.

16 février 2024
Sao,Paulo,,Sp,/,Brazil,-,April,29,,2014:,Haitian

La Suisse a perdu le contrôle de qui entre dans notre pays : le nombre de migrants en quête d’asile et d’immigrés clandestins explose. Cette situation engendre des milliards de coûts et une criminalité croissante. La population suisse paie un lourd tribut face à cette politique d’asile ratée dont sont responsables le PS, les Verts, les Vert’libéraux, le PLR et le Centre. Lors de la session de printemps, le groupe UDC s’engagera pour mettre un terme au chaos de l’asile. Lors de sa séance d’aujourd’hui à Seedorf (UR), il a décidé à l’unanimité de déposer des interventions en ce sens. En outre, le groupe parlementaire demande une session extraordinaire consacrée à la protection des frontières suisses.