1er août 2015 : mauvaise note pour les sociétés de musiques genevoises

2015, la fête nationale du 1er août est organisée par la Ville de Genève en étroite collaboration avec le comité d’organisation des Fêtes de Genève.

A cette occasion, aucune société de musique de la Ville de Genève, tout comme du Canton à l’exception d’une toute petite formation campagnarde, la Brante de Bernex composée de 10 musiciens (!), ne jouera la montée au drapeau et le Cantique Suisse, alors qu’il est prévu dans une convention faîtière de l’Union instrumentale de la Ville de Genève, que l’une ou l’autre des sociétés subventionnées a l’obligation d’y participer sous forme d’une rotation.

Cette année la musique de la Police aurait dû jouer. Pour des raisons obscures ce corps de musique officiel s’est désisté.

Aucune autre société contactée par écrit telle que la Musique Municipale de la Ville de Genève n’a voulu faire office de remplaçante.

Selon le programme, aucune société genevoise n’animera la partie officielle.

D’autre part, à l’exception du Guggenmusik Dek’Onex, les organisateurs ont dû solliciter des sociétés françaises telles que la musique de Bon-en-Chablais, un cor des Alpes d’Annecy et autres pour la parade de 14h00 sur les quais de Genève. À ce sujet, il faut savoir que nombre de démarches ont été faites auprès des sociétés genevoises pour leur participation patriotique, que nenni.

Cela dit, compte-tenu qu’à tour de rôle une société de la Ville de Genève a l’obligation patriotique d’animer musicalement la fête nationale, la désertion des corps subventionnés est absolument irresponsable et manifestement inacceptable.

C’est pourquoi l’UDC Genève veut que dorénavant les Autorités de la Ville de Genève désignent derechef un corps de musique subventionné.

Renseignements :

Pierre Scherb, Conseiller municipal Ville de Genève, 078 743 02 34
Damien Guinchard, membre du Comité directeur, 079 224 76 00