Communiquépresse

Votations du 10 février 2019 : Les Genevois ont voté UDC !

L’UDC prend acte des décisions populaires de ce dimanche 10 février 2019 et apporte les commentaires suivants :
Initiative populaire 160 «Pour le remboursement des soins dentaires»
Le peuple s’est montré non seulement prudent vis-à-vis de cette proposition manquant de précisions mais aussi conscient que ces coûts seront un lourd handicape pour les contribuables d’aujourd’hui et de demain. Ce qui n’enlève en rien le souci de notre parti face aux difficultés que rencontrent tous ceux qui n’ont pas les moyens de s’offrir les soins dentaires nécessaires au maintien de leur bonne santé. La vie à Genève est de plus en plus difficile et la politique de la fuite en avant que mène notre gouvernement ne fera que compliquer la qualité d’un secteur de la santé déjà sous perfusion étatique.
Initiative populaire 165 «Pour une caisse d’assurance maladie et accidents genevoise publique à but social»
L’UDC est satisfaite du rejet de cette initiative. Elle s’est opposée à cette solution qui n’en est pas une. Une nouvelle caisse, même publique, ne résoudra en rien les problèmes inhérents à la cherté des primes d’assurance maladie.
La proposition UDC, visant au augmenter la déduction fiscale des primes est bien plus performante financièrement pour la classe moyenne qu’une nouvelle caisse d’assurance maladie aux mains de l’Etat qui se montre incapable de vivre sans s’endetter.
Loi sur la laïcité de l’Etat
L’UDC a soutenu cette nouvelle loi qui a suscité bien des débats. Parmi les nouvelles mesures, l’interdiction du voile au sein de l’administration publique a été controversée, appelant au secours l’éternel ancienne de la discrimination à l’égard de l’islam. Pour l’UDC, le laïcisme n’a jamais posé de problèmes avant d’être confronté à l’arrivée de nombreux musulmans dont certains forment des revendications inacceptables pour notre société. Il est donc normal qu’au sein de l’administration mais aussi dans le parlement et les délibératifs aucun signe religieux ne soient affichés, respectant une paix confessionnelle à laquelle les Genevois sont attachés. L’UDC suivra avec beaucoup d’intérêt la mise en application de cette nouvelle loi sur la laïcité et surtout la rigueur que montrera l’Etat si d’aventure quelques femmes musulmanes s’entêtent à porter le voile sur leurs places de travail au sein de l’administration publique ou du parlement ou des délibératifs communaux.