OUI au Financement additionnel de l’AVS par un relèvement de la TVA

fdp_ahv_2x_ja_fr (1)

Recommandation : OUI

L’UDC constate que depuis 25 ans, les diverses réformes de l’AVS sont bloquées. Celle de la prévoyance vieillesse (AVS 21) parvient à moderniser et à stabiliser le 1er pilier sans réduire les rentes. Les mesures structurelles proposées, telles que l’harmonisation et la flexibilisation de l’âge de référence des femmes et des hommes, ou les mesures financières, comme l’augmentation de la TVA de 0,4%, permettront de garantir une prévoyance vieillesse fiable et solide. Ainsi, les générations futures pourront encore bénéficier d’une rente AVS lorsqu’elles atteindront l’âge de la retraite.

Le besoin en financement de l’AVS jusqu’en 2030 s’élève désormais à 26 milliards de francs. Pour garantir le financement de l’assurance-vieillesse et survivants, le Conseil fédéral relève le taux normal de TVA de 0,4 point, le taux réduit de 0,1 point et l’impôt grevant les prestations du secteur de l’hébergement de 0,1 point, si le principe de l’harmonisation de l’âge de référence des femmes et des hommes dans l’assurance-vieillesse et survivants est inscrit dans la loi. Le relèvement sera effectué en une seule fois, au moment de l’entrée en vigueur de la réforme. L’augmentation de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) est une des mesures prévues dans le cadre de la réforme AVS 21. L’arrêté fédéral sur la hausse de la TVA a été adopté par 126 voix contre 40 (27 abstentions) et par 43 voix sans opposition au Conseil des Etats.