UDC-GE photo

Rétrospective Grand Conseil septembre 2021

Rétrospective Grand Conseil septembre 2021
Christo Ivanov, chef de groupe UDC.

 

Négatif

Rapport de gestion du Conseil d’Etat 2020 : la crise du Covid ne justifie pas tout !
En 2020, le monde a connu l’impensable avec l’éclatement de la crise sanitaire et c’est un
exécutif genevois tournant avec six membres qui a dû faire face à cette situation. Pourtant, les
difficultés de Genève ne datent pas de la crise du Covid. Citant le rapport BAK, notre député
et futur chef de groupe André Pfeffer a rappelé que le canton de Genève dépensait 89% de
plus par habitant que la moyenne suisse et 30% de plus que d’autres cantons de taille similaire.
L’UDC ne conteste pas les dépenses supplémentaires liées à la crise sanitaire, mais n’accepte
pas les autres dépenses supplémentaires sans lien avec la crise. Au final, l’UDC refuse le
rapport de gestion du Conseil d’Etat 2020.
Le passage en revue des différentes politiques publiques a été l’occasion de mettre en lumière
les errements de la politique menée par le Conseil d’Etat :
Culture, sports et loisirs
En matière de « culture, sports et loisirs » Christo Ivanov a déploré le manque de moyens
attribués au sport, qualifiant Genève de « quart-monde » en matière de sport. Il a regretté le
blocage du déménagement du pôle football de Balexert qui doit permettre de libérer les terrains
du Servette FC situés à Balexert pour la réalisation du cycle d’orientation du Renard en
remplacement de l’actuel bâtiment situé dans la presqu’île d’Aïre. Notre député a enfin insisté
sur l’importance d’agir rapidement dans le dossier de la nouvelle patinoire afin de respecter
les échéances fixées par la ligue nationale de hockey.
Aménagement et logement
Pour la politique « aménagement et logement », Stéphane Florey a mentionné que les années
de la législature se suivaient, non pas en se ressemblant, mais en empirant. La population,
comprenant que cette fuite en avant n’est plus viable, réclame un changement de paradigme.
Les citoyens estiment injuste de ne pas pouvoir se prononcer sur le plan directeur cantonal.
Plutôt que de faire preuve de retenue, nos autorités continuent à imposer des projets de très
mauvaise qualité aux habitants du canton de Genève. Le plus déplorable dans cette
destruction du patrimoine bâti et naturel, c’est que l’on ne sait même pas pour qui l’on construit.
Enfin, Marc Falquet a évoqué la difficile équation, le paradoxe, pour un ministre se réclamant
de la mouvance écologiste, de bétonner notre canton.
Sécurité et population
S’agissant de la politique « sécurité et population », Marc Falquet s’est indigné du chaos
régnant à Genève. Il a estimé inadmissible le déferlement de hordes de mendiants, qui
2
molestent notamment les automobilistes aux feux rouges et les contraignent à s’enfermer dans
les véhicules. Alors qu’il serait possible d’agir sous l’angle de la loi sur la circulation routière
(LCR), rien n’est fait par nos autorités.
Mobilité
Pour ce qui est de la mobilité, Christo Ivanov a vivement critiqué les difficultés posées aux
entreprises et aux artisans contraints de perdre toujours plus de temps dans les bouchons,
citant divers exemples d’aménagements péjorant la fluidité du trafic, comme sur la route de
Chantepoulet ou avec l’installation de feux à l’entrée de certaines localités en vue d’inciter les
automobilistes à passer par la douane de Bardonnex, elle-même déjà saturée. Stéphane
Florey a qualifié la gestion du Conseil d’Etat comme résolument anti-voitures. Le succès
allégué du Léman Express est tout relatif : peu de nouveaux clients ont étés gagnés, mais
résultent d’un transfert d’anciens usagers de la ligne 12 du tram. L’augmentation de la clientèle
n’est que le reflet de la hausse de la population du canton de Genève.
Cohésion sociale
En matière de politique sociale, André Pfeffer relève le coût des prestations sociales en
déplorant la lourdeur de l’administration. Sur les 450 millions d’aide apportée par l’Hospice
général, 100 sont destinés pour l’aide aux migrants, alors que la plupart des cantons se
débrouillent avec l’enveloppe fédérale. Avec 130 millions de masse salariale, plus les coûts
de fonctionnement, l’administration coûte plus cher que les aides versées ! Stéphane Florey,
suite aux allégations de la gauche quant à une prétendue hausse massive de la pauvreté et à
propos des files d’attente de « Genevois » victimes de la précarité, observe qu’il est en réalité
question de sans-papiers ou de personnes déboutées de l’asile qui n’ont rien à faire en Suisse
aux yeux de la loi, mais viennent profiter du système.
***

Comment condamner la charia à Kaboul et la soutenir à Genève ?
Une majorité du Grand Conseil adopte une résolution demandant au Conseil fédéral
d’accueillir un contingent de réfugiés afghans. Alors que la cruauté des Talibans sur les
femmes ou les homosexuels notamment est admise de tous, les mêmes personnes qui
condamnent la charia en Afghanistan n’ont rien trouvé à dire à l’occasion du projet de
triplement de la surface du Centre islamique de Genève. Son animateur, Hani Ramadan, ne
considère pas les femmes comme les égales des hommes, souhaite imposer la charia et ne
respecte pas les minorités religieuses. Le 23 août 2021, M. Ramadan signait un papier dans
le Temps invitant à porter un regard différent sur des Talibans accueillis d’après lui en
libérateurs par la population afghane, sans que ses propos n’indignent les signataires de la
motion.
Pour l’UDC, l’instauration de tels contingents serait une invitation pour des centaines de
milliers d’Afghans à venir en Suisse et constituerait une sorte d’asile à la carte. Enfin, on le
sait, des flux d’asile incontrôlés inciteront également des islamistes, des auteurs de violences
et de non-intégrables à entrer en Suisse.

Positif

Accessibilité des voies de tram aux véhicules d’urgence
L’UDC se félicite de l’adoption du projet de loi 12713 de son député Stéphane Florey. Le projet
de loi demande de garantir l’accès des voies de tram aux véhicules d’urgence et fait suite aux
inquiétudes d’intervenants dans la chaîne de secours qui ont fait remarquer qu’en cas
d’urgence, chaque minute comptait.
Concrètement, les véhicules du service d’ambulances d’une entreprise privée ou d’un
organisme public sont autorisés à utiliser les voies réservées aux bus tout comme les
dépanneuses commandées par la police, ainsi que les véhicules d’intervention pour la
maintenance des feux de signalisation, pour se rendre sur les lieux d’intervention.
***
André Pfeffer nouveau chef de groupe UDC au Grand Conseil
La députation UDC-Genève a un nouveau chef de groupe en la
personne d’André Pfeffer.
André Pfeffer est marié et père de quatre filles. Il est au bénéfice
d’une expérience professionnelle riche et diversifiée, allant du
domaine humanitaire à la gestion de crédits bancaires en passant
par l’immobilier. André Pfeffer siège depuis 2013 au Grand Conseil
en qualité de député-suppléant et depuis 2015 en tant que député.
Il préside actuellement la commission des affaires sociales du
Grand Conseil.
André Pfeffer remplace dès le 6 septembre notre dynamique député
Christo Ivanov, que nous remercions pour son travail effectué en sa qualité de chef de groupe
ces deux dernières années.
***
Texte déposé (session des 2 et 3 septembre) :
QUE 1599 de M. Stéphane Florey : L’extension du Centre islamique de Genève participe-telle
à encourager l’intégration des étrangers et la cohésion sociale ?
4
Réponses aux questions écrites déposées précédemment :
QUE 1559-A de M. Stéphane Florey : Papyrus : 9% de fraude et beaucoup de dégâts pour
Genève !
QUE 1561-A de M. Stéphane Florey : Notre démocratie est-elle condamnée à faire le trottoir
?
QUE 1563-A de M. Christo Ivanov : 14 heures de travail trois jours de suite : est-ce
humainement acceptable ?
QUE 1564-A de M. Stéphane Florey : Vaccination des sans-papiers contre le COVID-19
QUE 1565-A de M. André Pfeffer : Frein au déficit : comment sont choisis les impôts à
augmenter ou les charges à diminuer ?
Prochaine session : 7 et 8 octobre 2021