UDC

Régularisation des clandestins : Test et pragmatisme à la sauce genevoise

Pierre Maudet et Simonetta Sommaruga permettent à 590 clandestins de bénéficier d’un permis de séjour sans autre justification que d’assumer ​”​ses responsabilités en matière de lutte contre la sous-enchère salariale et le travail au noir​”​. Au-delà de la rhétorique habituelle de ces magistrats, le dossier des clandestins prend le chemin du consensus gauche-droite qui prédomine la politique touchant à l’immigration, quelle qu’elle soit, depuis 50 ans.
 
Il s’agi​t​ d’un test et​,​ ainsi que La Tribune titre son article​,​ « Genève va régulariser des milliers de sans-papiers ». Certes, des critères ont été définis. Certes, humainement, l’on parle d’une situation difficile. Certes, l’UDC a toujours demandé que ces dossiers soient traités cas par cas. Mais la man​oe​uvre​ était attendue et les autorités ne réso​lven​t pas la situation désastreuse des clandestins à Genève que l’on donne couramment à​ hauteur de​ 15’000 personnes. Régulariser des milliers de personnes, dans le cas de flux migratoire gigantesque, sans donner de gages de maîtrise de cette même immigration est scandaleux !​ C’est un appel d’air : rien n’est vraiment fait pour contrôler les frontières et la “situation d’urgence”​ invoquée par Berne pour recevoir des “migrants” sans en fixer le nombre, ne freinera pas l’arrivée continue de clandestins, travaillant à bas prix. L’arrivée d’étrangers satisferont les partis et associations pro-immigrés de gauche comme la bourgeoisie libérale qui trouvera du personnel à bas prix. Tout ce petit monde est content avec sa bonne conscience en poche.
 
L’actualité de ce début d’année est suffisant​e​ pour prendre la température politique. L’initiative de l’UDC « Contre l’immigration de masse », acceptée par le peuple, n’a pas été mise en pratique. La naturalisation facilitée pour les étrangers de la troisième génération le week-end dernier. Cette semaine, le canton votera une loi permettant la réquisition de biens publics pour loger les milliers de migrants stationnés sur notre sol. Et maintenant, c’est la promesse de dizaines de milliers de clandestins qui seront régularisés. Voilà le travail de la gauche minoritaire au Conseil d’Etat et de la droite qui y est, elle, majoritaire.​ Voilà qui devrait réveiller les Genevois et leur rappeler qu’un seul parti lutte contre cette situation désastreuse : l’UDC !