anarchiste

RAGE & Co : L’UDC dépose une plainte pénale

L’UDC-Genève a déposé ce jour une plainte pénale contre inconnu, pour menaces 174 CP), tentatives de contraintes (180 CP), tentative de violence (279 CP) et toutes infractions s’il y a lieu dans le cadre de sa campagne électorale et plus particulièrement pour lundi 31 août 2015, à la salle des Fêtes de Carouge, lors de sa soirée électorale publique « Rester libre » en compagnie de Christoph Blocher et de nombreuses personnalités romande de l’UDC.

L’UDC-Genève trouve intolérable l’ « Appel contre la venue de Blocher et Freysinger ». Ce texte est inacceptable, présentant de façon tendancieuse MM. Blocher et Freysinger, qualifiés de « sinistres personnages adulés par une bonne partie de l’extrême-droite européenne ». De même, l’UDC-Genève ne peut accepter le détournement du logo UDC, dont le soleil est travesti d’une moustache hitlérienne et le drapeau genevois d’une croix gammée.

L’UDC et sa section genevoise ont toujours été favorables aux débats robustes, et savent également s’accommoder de certains excès généralement admis en période électorale.

Cependant, force est de constater qu’avec la publication incriminée, ses auteurs se sont aventurés très loin au-delà des limites admises, y compris celles posées par le droit pénal, et l’UDC, pas plus que l’UDC-Genève, ne sauraient admettre d’être qualifiés de nazis, ni de voir menacer un événement organisé en période électorale, dans le cadre du processus démocratique et conformément à leur liberté d’association et de réunion.

L’UDC-GE se constitue d’ores et déjà partie plaignante.