Quel avenir pour les Vernets ?

La semaine dernière, le Conseil d’Etat adressait à Berne un courrier aussi inquiétant que menaçant : – Tu me donnes la caserne des Vernets où je n’accepte plus les demandeurs d’asile que tu m’envoies.

Les autorités genevoises se retrouvent donc avec 500 migrants sur les bras, ne sachant évidemment pas où les loger sauf à ouvrir des abris de la protection civile et débourser la coquette somme de 3 millions de francs. La demande du Conseil d’Etat est assortie d’une autre demande : revoir la clé de répartition des requérants d’asile, ce que l’UDC demande depuis des années pour Genève, canton fortement densifi​é​ qui doit faire face à une arrivée massive d’étrangers (+8’000 en 2015, dont les trois quarts sont étrangers).

Les Genevois ont clairement accepté de libérer le site des Vernets pour construire des logements le 28 février dernier. Aujourd’hui, le Conseil d’Etat veut utiliser la caserne ​

des Vernets pour loger des centaines de requérants d’asile dont on sait qu’une fois sur place, il sera bien difficile de leur faire quitter les lieux pour construire les logements promis à la population.

La conseillère nationale et vice-présidente de l’UDC, Céline Amaudruz, a donc interpellé le Conseil fédéral pour s’assurer que les accords passés dans le cadre du déménagement de la caserne seront respectés si d’aventure les lieux sont mis à la disposition de l’Hospice général pour l’accueil de migrants.

Pour info :
Céline Amaudruz, présidente et conseillère nationale, 079 / 874 83 97
Marc Fuhrmann, président et conseiller municipal, 079 / 370 19 47