CaptureCetat

Quand le Conseil d’Etat invente la dangerosité inoffensive

(Communiqué de presse, 11 novembre 2020) Le gouvernement genevois est à la pointe de la lutte contre le Covid. Après s’être attribué les « pleins pouvoirs », il prend des dispositions. Confinement, interdictions diverses et variées, le Conseil d’Etat conduit nos commerçants, nos bistrotiers à la ruine. Il faut semble-t-il bien ça pour enrayer la pandémie. Mais alors, si le virus est aussi dangereux que le veulent nos sages, pourquoi les mêmes le voient-ils comme inoffensif quand ça les arrange ? Le Conseil d’Etat vient en effet de faire savoir qu’il n’y a pas lieu de suspendre les délais prévus pour récolter les signatures nécessaires à l’aboutissement d’un référendum. Peut-être la décision du Conseil d’Etat doit-elle un peu au fait que le référendum en question vise à remettre en cause la politique hystérique du Conseil d’Etat. 

En clair, pour le Conseil d’Etat, le Covid est dangereux lorsqu’il légitime ses initiatives mortifères mais inoffensif quand il est question de contester les décisions en cause. Notre Conseil d’Etat est magnifique !

Stéphane Florey, député

Céline Amaudruz, présidente et conseillère nationale