27 septembre 2022

Primes d’assurance-maladie 2023 : agir plutôt que de se lamenter !

shutterstock_228656692-720x405

Primes d’assurance-maladie 2023 : agir plutôt que de se lamenter !

(UDC-Genève, 27 septembre 2022) L’année prochaine, la prime standard de l’assurance obligatoire des soins augmentera de près de 5% à Genève. Pour l’UDC, cette nouvelle hausse rapproche le système de santé de sa faillite. Un projet de loi UDC, apportant une réponse concrète, est gelé depuis 4 ans en commission.

Le système LAMal, combattu par l’UDC à l’époque, est responsable du doublement des primes depuis son introduction et d’une immense détresse financière. Année après année, les primes augmentent et rien ne laisse présager une stabilisation des dépenses de santé.

Pourtant un projet de loi UDC (12166-A) bloqué depuis 4 ans en commission fiscale permettrait d’aider la population face aux hausses démesurées des coûts de la santé en prévoyant que les contribuables célibataires dont le revenu brut n’excède pas 70’000 F par an et les couples mariés dont le revenu brut n’excède pas 150’000 F par an puissent déduire un montant correspondant, pour l’année fiscale considérée, au double de la prime effective relative à l’assurance obligatoire des soins déterminée par l’Office fédéral de la santé publique par classe d’âge des assurés.

A Berne, l’UDC agit pour le pouvoir d’achat

L’inflation fait son retour et, une fois encore, c’est la classe moyenne qui en paie particulièrement les frais. A Berne, l’UDC a obtenu un allègement ciblé et réel des charges pesant sur la population suisse. Désormais, les couples mariés pourront déduire jusqu’à CHF 6’000.- de l’impôt fédéral direct (contre CHF 3’500.- actuellement). Toutes les autres personnes pourront déduire jusqu’à CHF 3’000.- (contre CHF 1’700.- actuellement). Pour chaque enfant, la limite de la déduction passera de CHF 700.- à CHF 1’200.- La mise en œuvre du projet UDC entraîne un allègement concret de la charge pesant sur les contribuables suisses et genevois.

 

Pour tous renseignements :

Stéphane Florey, député, 079 / 471 44 85

Céline Amaudruz, conseillère nationale, présidente UDC-GE, 079/874 83 97