24 juin 2023

L’UDC en première ligne contre les symboles de haine

contre la haine

Hier, le Grand Conseil a soutenu un texte constitutionnel déposé par l’UDC demandant l’interdiction d’exhiber publiquement des symboles de haine. Notre parti est le fer de lance de la lutte contre les symboles et les militants anti-démocratiques et mènera la campagne de votation populaire.

La démocratie et les valeurs suisses sont de plus en plus menacées par des groupuscules d’extrême gauche et d’extrême droite, respectivement des groupes intégristes, qui abusent de la tolérance de notre société libérale pour exhiber des symboles de haine et entretenir un discours méprisant les valeurs de notre démocratie et indigne de notre société.

C’est pourquoi notre ex-député (et nouveau conseiller national UDC) Thomas Bläsi a déposé un texte constitutionnel au Grand Conseil exigeant l’interdiction d’exhiber publiquement des symboles extrémistes. C’est ce texte qui a été approuvé le 23 juin dernier au Grand Conseil.

Grâce à l’UDC, Genève pourrait devenir pionnière en Suisse

L’UDC mènera campagne et s’engagea publiquement en première ligne pour obtenir l’interdiction des symboles de haine. En cas de soutien populaire et grâce à l’UDC, le canton de Genève sera le premier en Suisse à inscrire une telle interdiction dans sa constitution cantonale.

 

Pour tout renseignement

Thomas Bläsi, conseiller national : 079 831 68 70

Céline Amaudruz, présidente et conseillère nationale : 079 874 83 97