12 octobre 2023

Le Conseil fédéral veut-il vraiment la mort de nos agriculteurs ?

paysans

Berne annonce une coupe budgétaire scandaleuse contre la paysannerie suisse. Ou quand l’irresponsabilité se mélange à l’ingratitude.


Durant la période 2026-2029, la somme totale engagée en faveur de l’agriculture suisse s’élèvera à 13,67 milliards de francs, apprend-on aujourd’hui. Par rapport au cycle précédent, ce montant représente une diminution de 347 millions de francs, soit 2,5%.

Étonnant, non ? Ce gouvernement dont on apprenait en février qu’il avait débloqué 1,3 milliards en faveur de l’Ukraine se montre soudain très radin avec des acteurs essentiels de sa propre économie. Le Conseil fédéral ignore-t-il les dangers de la dépendance vis-à-vis des pays voisins ? Ne sait-il pas que nos agriculteurs sont déjà soumis à des exigences chaque jour plus strictes pour avoir simplement le droit de travailler ?

Quoi qu’il en soit, ces mesures d’économie paraissent purement irresponsables. Déjà durement touchés par la hausse du prix des carburants, nos paysans n’avaient pas besoin de voir l’horizon s’assombrir un peu plus. A-t-on déjà oublié que, tandis que l’économie était bloquée durant le Covid, eux continuaient à prendre le chemin des champs pour assurer notre approvisionnement alimentaire ? Est-ce vraiment ainsi que la Confédération veut les remercier ?

Les réflexions qui entourent cette annonce budgétaire prétendent proposer des « améliorations structurelles » et diriger les agriculteurs vers « la sélection de cultures et de variétés résistantes aux maladies et à la protection durable des végétaux[1] ». En réalité, elles viennent consacrer la déconnexion de nos élites et des personnes qui, chaque matin, se lèvent plus tôt qu’elles pour leur permettre de proposer de telles inepties.

A Genève comme ailleurs en Suisse, l’UDC se battra aux côtés des paysans contre ces mesures scandaleuses. Qui veut défendre l’agriculture suisse vote UDC !

[1] https://www.rts.ch/info/suisse/14381532-berne-veut-allouer-moins-dargent-a-lagriculture-entre-2026-et-2029.html

 

 

Pour tout renseignement :
Lionel Dugerdil député, 079 642 56 32
Céline Amaudruz, présidente et conseillère nationale, 079 874 83 97