Ass-maladie

Primes d’assurance-maladie 2018 : Il est urgent d’agir !

(UDC-Genève, 28 septembre 2017) L’année prochaine, la prime standard de l’assurance obligatoire des soins augmentera de plus de 5% à Genève. Pour l’UDC, la faillite du système de santé est programmée.

Le système LAMal, combattu par l’UDC, est responsable du doublement des primes depuis son introduction et d’une immense détresse financière. Aucune solution concrète permettant une baisse des coûts de la santé ne se dessine à l’horizon, que ce soit avec les caisses cantonales, calquées sur le modèle d’une caisse de compensation, ou avec la caisse publique dont les promoteurs se gardent bien de promettre une diminution des primes.

Accomplir un geste en direction des personnes de condition modeste par une diminution d’impôts en vue de modérer les effets des hausses démesurées des coûts de la santé sur leur budget.

Le projet de loi déposé à la rentrée par le député Stéphane Florey permettra d’aider la population face aux hausses démesurées des coûts de la santé. Ainsi, les contribuables célibataires dont le revenu brut n’excède pas 70’000 F par an et les couples mariés dont le revenu brut n’excède pas 150’000 F par an ne pourront déduire un montant correspondant, pour l’année fiscale considérée, au double de la prime effective relative à l’assurance obligatoire des soins déterminée par l’Office fédéral de la santé publique par classe d’âge des assurés.