CaptureFermé

Pour la droite bourgeoise, les commerçants n’ont qu’à attendre… 3 semaines

Hier, l’UDC demandait la tenue d’une Session extraordinaire du Grand Conseil Spéciale COVID. Pour les élus, pas nécessaire de se précipiter : ils veulent attendre la prochaine session. Pour le Bureau, aucune salle ne serait à disposition…

(Communiqué de presse 5 novembre 2020) – Alors que la droite vaudoise tenait hier conférence de presse comme pour déclarer l’urgence économique et lutter pour préserver les emplois des Vaudoises et des Vaudois, à Genève, on attend. Mais qu’attend-on ? La prochaine session du Parlement, fin novembre. Quel véritable scandale ! D’ici là, beaucoup de nos commerces, nos PME, nos indépendants, etc. risquent d’avoir disparu, étouffés par leur fermeture. Alors que l’Union de la droite renaît au nom de l’emploi chez nos voisins vaudois, alors que l’UDC Genève a demandé en urgence une Session spéciale COVID, rien ne bouge du côté de nos autorités et de nos élus qui ont perdu le sens des réalités. Selon le Bureau du Grand Conseil, il serait impossible, malgré l’urgence économique, de convoquer ni de trouver une salle adéquate pour réunir les députés avant la fin du mois de novembre selon nos informations. N’existe-t-il pas une salle de gym, un théâtre, une halle de Palexpo pour se réunir et discuter ?

Selon la droite bourgeoise, le PLR, le PDC et le MCG, attendons le 25 novembre !

L’UDC Genève, elle, se bat pour nos commerces. Il s’agit de faire tout ce qui est possible pour préserver les emplois et maintenir des perspectives d’avenir pour notre canton à l’heure où la menace de voir bon nombre d’indépendants et entrepreneurs obligés de se tourner vers l’aide sociale est, hélas, bien réelle.

Mais à Genève, on préfère présenter des stratégies pour le stationnement comme cela a été fait hier en annonçant la résiliation de 1900 abonnements pour les pendulaires dans les parkings propriétés de l’Etat. On préfère révolutionner les tarifs horaires des parkings dans le seul but de chasser les «autosolistes» et, d’une manière plus générale, la voiture au centre-ville. L’UDC Genève reviendra prochainement sur ce sujet.

L’UDC Genève dénonce avec véhémence l’incohérence de notre gouvernement et des partis gouvernementaux.

Céline Amaudruz,

Stéphane Florey