image EXEMPLE2

Peut-on voir grand lorsqu’on est incapable de faire petit ?

Peut-on voir grand lorsqu’on est incapable de faire petit ?

(Communiqué de presse UDC-Genève, 3 juin 2021) Le Conseil d’Etat genevois est un organe important, addition de l’importance de ses membres. Il faut que le monde le sache. Dès lors, l’illustre aréopage a choisi de présenter son plan climat dans les locaux de l’Organisation météorologique mondiale sous le patronage de sa secrétaire générale adjointe. On aurait pu espérer le secrétaire général lui-même mais il était retenu. Le Conseil d’Etat voit grand. Son plan est plus ambitieux que la stratégie de la Confédération. Rénovation du parc immobilier, interdiction des véhicules thermiques, endoctrinement scolaire, mobilité douce, panneaux photovoltaïques, tout y passe en vue de donner des leçons d’environnement au reste de la planète. Certes, il reste de menus détails à régler, genre financement du projet dans un canton aux finances branlantes mais cela ne retient pas l’exécutif. Le contribuable suivra. Le promoteur de l’immobilité routière l’admet, “un certain volontarisme sera nécessaire.” Comprenez, le citoyen n’aura rien à dire.

Derrières les formules genre “rendre le stationnement des pendulaires plus contraignant” ou “la place dévolue à la voiture devra l’être à la nature”, on sent bien que le Conseil d’Etat entend continuer à persécuter ceux qui ont besoin de mobilité privée. Toujours cette bonne vieille écologie punitive, déconnectée des réalités quotidiennes, dans la droite ligne de la loi CO2 que Genève entend dépasser. Et derrière le vert, une touche de rose avec le slogan du Conseil d’Etat “pas de transition écologique sans justice sociale.”

Avant de se présenter en brillant exemple au reste du monde, nous aurions plaisir à ce que le Conseil d’Etat se contente d’organiser correctement les votations du 13 juin. Laisser 7’000 enveloppes de vote aux quatre vents, c’est mauvais pour le climat politique.

Pour plus d’informations :

Michael Andersen, conseiller municipal, 079/330 40 72

Céline Amaudruz, présidente UDC-Genève, conseillère nationale, 079/874 83 97