L’agenda politique

Information sur l'évènement

  • Conseil d’Etat : c’est une déclaration de guerre !

    UDC Genève, le 14 mars 2013) Comment le Conseil d’Etat ose-t-il s’opposer à la reconduction et à l’extension de la clause de sauvegarde alors qu’il est le canton présentant le niveau de chômage le plus élevé ? Comment les 20'000 personnes en recherche d’emploi peuvent espérer une amélioration de leur situation lorsque son propre gouvernement ressort les vieilles rengaines de l’économie genevoise incapable de survivre sans le recours à la main-d’œuvre étrangère, européenne ou non ? Les Genevois sont-ils donc incapables de travailler à Genève ? Gauche et droite sont donc parfaitement d’accord sur une politique migratoire qui les dépasse et qui rend la vie des Genevoix si compliquée en matière de logements, de transports et de coûts et de qualité de la vie.

    Alors que les Etats membres de l’Union européenne ne parviennent plus à nourrir leur propre population, Espagne, Grèce et Portugal en tête, le Conseil d’Etat accepte béatement une pression en constante augmentation sur le marché de l’emploi, soutenant même au passage l’apprentissage pour les clandestins.

    L’UDC invite ces Messieurs et Dames à sortir de leur bureau chic et bon genre et visiter les abris PCi ou les caisses de chômage pour s’apercevoir que ce canton, plein comme un œuf, souffre et continuera de souffrir avec leur politique si complaisante à l’égard de Bruxelles. Pour l’UDC, leur soutien à la libre circulation des personnes sonne comme un refus de prendre en compte les difficultés quotidiennes d’une large partie de la population.

    En octobre, il faudra que les Genevois élisent des magistrats qui s’inquiètent en priorité de leur sort et de celui de leurs enfants et non de celui des autres !

    Pour plus d’information :
    Eric Bertinat, député et conseil municipal Ville de Genève, 076 391 25 03

    Céline Amaudruz, présidente et conseillère nationale, 079 874 83 97