AMAUDRUZ Céline2

Opération Papyrus : confiance, négligence ou défaillance ?

La conseillère nationale UDC Céline Amaudruz a déposé ce jour à Berne une interpellation après les révélations de la rts au sujet de la gabegie ayant conduit à la régularisation de 2390 sans-papiers à Genève.

(Communiqué de presse 18 juin 2020) – Une enquête est en cours à Genève au sujet de l’opération Papyrus. Les éléments recueillis évoquent diverses méthodes pour obtenir un permis de séjour sans remplir les conditions. Il est question de “fausse entreprise, faux documents, fausses signatures, mariage blanc, tests de français frauduleux.” Autant de mots pour justifier l’interpellation déposée ce jour par Céline Amaudruz. La conseillère nationale veut savoir jusqu’à quel point

le Conseiller d’Etat en charge de l’opération, est intervenu personnellement dans les dossiers, allant semble-t-il jusqu’à valider une requête ne correspondant pas aux critères par ailleurs bien flous et manifestement très peu contraignants. Rappelons que le bilan final se monte à 2390 régularisations pour moins de 50 refus.

Ces dossiers «boîteux» étaient ensuite transmis à Berne pour obtenir l’aval final. Au vu du bilan, il est évident que la Confédération a accordé une grande confiance au canton de Genève, suivant ses avis à tout le moins fréquemment, peut-être systématiquement.

Céline Amaudruz veut notamment savoir :

  • Quelle était la tâche des fonctionnaires fédéraux chargés d’étudier les dossiers arrivant de Genève ? Avaient-ils les moyens de vérifier l’authenticité des pièces présentées ou devaient-ils simplement s’assurer que les documents nécessaires étaient bien disponibles ?
  • Le CF n’a-t-il pas fait preuve d’un manque de curiosité lors de l’étude des dossiers ?
  • Combien de dossiers ont-ils été refusés par la Confédération et pour quels motifs?
  • Qu’entend faire le CF au niveau des dossiers entachés de fraude ?
  • Dans les cas de fraudes établies, l’autorisation de séjour obtenue sera-t-elle retirée et

les personnes concernées seront-elles expulsées ?

  • Le CF entend-t-il entreprendre des démarches à l’endroit du canton de Genève au vu de son attitude pour le moins légère, voire frauduleuse ?
  • Quelles sont les mesures que le CF entend prendre pour éviter qu’une autorité cantonale n’abuse de sa bonne foi ?

Céline Amaudruz

Présidente UDC Genève

Vice-présidente UDC Suisse

Conseillère nationale