logo-UDC-communiqué.de.presse

Nuisances sonores du Roi Ubu : la faute de personne !

(UDC Ville de Genève, le 16 mai 2013) Tandis que M. Guillaume BARAZZONE, à son niveau, propose des « mesurettes » pour lutter contre les nuisances sonores engendrées par les terrasses des mêmes cafés-restaurants-bars-« boîtes de nuit » dont l’exploitation a été autorisée par le DARES, le groupe UDC-Ville de Genève est d’autant plus inquiet depuis qu’il a appris que la Chambre administrative de la Cour de justice vient de décider, dans l’affaire du Roi Ubu, que seul l’intérêt financier de l’exploitant d’ouvrir jusqu’à 2h du matin primait sur le besoin de sommeil (et donc sur la santé) des voisins.

L’UDC-Ville de Genève déplore cet arrêt, risquant de faire jurisprudence, qui fait fi des nombreuses plaintes d’habitants, des rapports de police, des limites légales dépassées en matière de décibels, ainsi que des intérêts financiers des nombreux propriétaires d’appartements voisins qui sont également lésés.

Après les autorités exécutives qui se renvoient la balle, l’UDC-Ville de Genève constate que la Justice, elle, se dégonfle en mettant la faute sur les passants. Ce qui est sûr c’est que, une nouvelle fois, c’est celui qui habite en Ville de Genève et qui doit se lever le matin pour travailler et payer des impôts qui financent les susdites autorités qui est puni.

Plus de renseignement :
Eric Bertinat, conseiller municipal et chef de groupe, 076 391 25 03