La nouvelle force a déposé sa liste au 2ème tour

L’obstacle à une victoire de la droite genevoise contre l’hégémonie de la gauche au Conseil des Etats, ce n’est pas l’électorat de gauche mais le sectarisme des dirigeants actuels du PDC et du PLR, incapables de saisir la main qui leur est tendue au second tour par le plus grand parti de suisse, vainqueur des élections de ce dimanche.

L’assemblée générale de l’UDC Genève a confirmé hier soir la candidature d’Yves Nidegger au second tour mais refusé de participer à la stratégie d’échec Defayes-De Senarclens qui prône l’éparpillement des voix contre la gauche unie. L’UDC partira donc au combat avec un ticket Nidegger-Sfauffer, le MCG étant la seule formation qui a rempli la condition d’une consigne de vote unie et unique qui a été rappelée hier en vain aux autres composantes de la droite genevoise.