logo UDC

Mots d’ordre pour les votations du 29 novembre 2020

(Communiqué de presse 1er octobre 2020)  – Réunie en Assemblée générale extraordinaire lundi 28 septembre, l’UDC Genève a décidé des mots d’ordre suivants pour les élections du 29 novembre prochain.

Objets fédéraux

Objet n°1: Acceptez-vous l’initiative populaire du 10 octobre 2016 «Entreprises responsables – pour protéger l’être humain et l’environnement »

C’EST NON

De quoi s’agit-il ? L’initiative populaire « Entreprises responsables- Pour protéger l’être humain et de l’environnement » de la gauche et des organisations pour les droits humains et de protection de l’environnement demande que les entrepreneurs dont le siège, l’administration ou des filiales sont en Suisse, respectent les droits humains internationaux reconnus et les standards de protection de l’environnement, y compris dans leurs activités à l’étranger. Cette obligation s’appliquera aussi aux entreprises à l’étranger qui sont contrôlées par des entreprises suisses et à l’ensemble des relations d’affaires.  La mise en place de procédures de diligence visant à vérifier le respect des droits de l’homme et des 6001 normes environnementales tout au long de la chaîne d’approvisionnement entraînerait de sérieuses difficultés et des problèmes de mise en œuvre. Les règles de responsabilité exigées sont plus sévères que dans d’autres ordres juridiques, si tant est que ceux-ci en aient. Faute de coordination à l’échelon international, une réglementation au sens de l’initiative désavantagerait la place économique suisse.

Objet n°2: Acceptez-vous l’initiative populaire du 21 juin 2018  «Pour une interdiction du financement des producteurs de matériel de guerre» ?

C’EST NON

De quoi s’agit-il ? Le GSSA est à l’origine de cette initiative populaire visant à interdire le financement des producteurs de matériel de guerre dans le monde. Elle prévoit à cet effet d’interdire à la Banque nationale suisse (BNS), aux fondations et aux institutions de la prévoyance publique et professionnelle de financer les entreprises dont plus de 5 % du chiffre d’affaires annuel proviennent de la production de matériel de guerre. Le Conseil fédéral, la majorité du Conseil National et du Conseil des Etats rejettent l’initiative. Interdire de financer l’industrie de l’armement à l’échelle internationale n’est pas réaliste. La volonté d’un tel projet ne s’est manifestée ni dans le cadre des Nations Unies ni au sein des autres instances internationales. Par ailleurs, imposer une interdiction de financer les producteurs de matériel de guerre en Suisse n’aurait aucun impact sur l’offre et la demande de matériel de guerre dans le monde, eu égard à l’influence restreinte de notre pays.

Objets cantonaux

Objet n°1: Acceptez-vous la loi constitutionnelle modifiant la constitution de la République et canton de Genève (Cst-GE) (Mise en œuvre de l’article 29 de la Convention de l’ONU relative aux droits des personnes handicapées – CDPH)  (A 2 00 – 12211), du 27 février 2020?

 C’EST NON

De quoi s’agit-il ? D’une loi constitutionnelle visant à ce que les personnes privées de leur droit de vote avec l’entrée de la nouvelle constitution genevoise dont l’article 48, puissent retrouver leurs droits politiques. Cela concerne environ mille personnes à Genève, et serait «discriminant». Rappelons qu’à Genève, c’est l’autorité judiciaire qui pèse les intérêts – de cas en cas – au niveau de la capacité de vote.  Au Grand Conseil, une minorité des députés préconisent le statu quo,  le système genevois étant déjà le plus progressiste de Suisse. L’Assemblée générale a décidé de refuser la loi constitutionnelle notamment en raison du risque de captation des suffrages de ces personnes.

Objet n°2:  Acceptez-vous la loi modifiant les limites de zones sur le territoire de la commune d’Avusy (création d’une zone industrielle et artisanale exclusivement affectée à des activités de recyclage de matériaux minéraux au lieu-dit ” Sous-Forestal “) (11976), du 2 novembre 2018?

 C’EST OUI

De quoi s’agit-il ? Le projet de loi vise la création d’une zone industrielle destinée au recyclage de matériaux minéraux dans le but de permettre la mise en conformité des activités qui se déroulent actuellement sur ce site depuis quinze ans. Le périmètre faisant l’objet du projet de modification des limites de zones est situé à l’angle de la route de Forestal et de la route des Allues, au lieudit « Sous-Forestal », d’une superficie de 25’520 m2 sur la commune d’Avusy. Les trois parcelles actuellement en zone agricole sont en mains privées, utilisées par leur propriétaire comme lieu de recyclage de matériaux minéraux. Le projet de modification des limites de zones propose de modifier la zone agricole existante en zone industrielle et artisanale, dont l’utilisation est restreinte aux activités de recyclage de matériaux minéraux. Cette affectation complémentaire à la zone a pour but d’empêcher le développement d’autres activités industrielles sur le site, notamment en cas d’arrêt des activités de recyclage. Ce projet de loi s’inscrit dans le cadre de la politique cantonale en matière de gestion des déchets de chantier