Mots d’ordre de l’UDC-Genève pour les votations du 4 mars 2018

L’UDC-Genève s’est réunie le 12 décembre à Lancy pour décider de ses mots d’ordre pour les votations du 4 mars prochain. Avant d’entamer sa traditionnelle soirée de l’Escalade couronnée de succès avec un nombre record de participants, l’Assemblée générale s’est prononcée de la manière suivante :

Votations fédérales

Arrêté fédéral concernant le nouveau régime financier 2021 – C’est OUI

La Confédération est tenue selon la constitution fédérale de mettre fin à la perception ses deux sources de revenus, la TVA et l’impôt fédéral direct, à la fin de l’année 2020. Elle doit proposer au peuple et aux cantons à intervalles longs mais néanmoins réguliers un nouveau régime financier afin de prolonger la perception de ces impôts, ici jusqu’en 2035. La politique et le peuple ont ainsi la possibilité de discuter régulièrement de la politique financière fédérale, et peuvent ainsi agir de manière mesurée sur les finances publiques. Pour l’UDC-Genève, rejoignant la position de ses Conseillers nationaux, la confiance accordée à l’occasion du nouveau régime financier 2021 n’est pas synonyme de blanc-seing et cette confiance n’exclut pas le contrôle.
Les membres UDC-Genève ont voté très majoritairement OUI à cet arrêté fédéral.

Initiative populaire du 11 décembre 2015 «Oui à la suppression des redevances radio et télévision (suppression des redevances Billag)» – C’est OUI

L’initiative prévoit que la Confédération ne subventionne aucune chaîne de radio ou de télévision et qu’aucune redevance de réception ne peut être prélevée par la Confédération ou par un tiers mandaté par elle. Pour l’UDC-Genève, tout le monde doit pouvoir décider comment il souhaite dépenser l’argent qu’il gagne. Chaque individu doit avoir le droit de décider librement s’il est d’accord de dépenser plus de 450 francs par an pour la radio et de la télévision. Pour beaucoup de personnes, cette dépense contrainte représente une somme importante à débourser. Douloureuse pour le portemonnaie des ménages, la redevance l’est aussi pour les les PME qui seront bientôt obligées de payer jusqu’à 39’000 francs par année de redevance radio et télévision.

Les membres UDC-Genève ont voté très majoritairement OUI à l’initiative.