Manifeste pour une politique écologique intelligente

Réunis aujourd’hui à Orbe (VD), les délégués de l’UDC Suisse ont voté un manifeste contre la mainmise de la gauche sur le porte-monnaie de la classe moyenne.

Quelque 300 délégués et invités de l’UDC Suisse se sont réunis sous un soleil d’été pour leur assemblée des délégués à Orbe (VD). Ils ont suivi la recommandation du comité du parti et ont voté à l’unanimité un manifeste pour combattre la redistribution et l’égalitarisme irresponsable de la gauche et de ses suiveurs.

Voici le manifeste:

„Manifeste pour une politique écologique intelligente“
La gauche ne veut qu’une chose : de l’argent, de l’argent et encore de l’argent. Elle prend cet argent dans les poches des gens qui travaillent et qui font des efforts. Nous combattons vigoureusement cet asservissement et cette rééducation des citoyennes et des citoyens et cette ruée vers leur porte-monnaie. Nous affirmons donc :

Celles et ceux, qui ne veulent pas payer 20 centimes de plus par litre de carburant, votent UDC ;

Celles et ceux, qui ne veulent pas imposer 2000 francs de taxes routières de plus par an aux familles et aux pendulaires, votent UDC ;

Celles et ceux, qui ne veulent pas charger les familles de 495 francs supplémentaires par an pour ladite « taxe sur électricité sale », (taxes sur l’électricité des centrales nucléaires et au charbon) votent UDC ;

Celles et ceux, qui ne veulent pas dépenser 1500 francs de plus par an pour se chauffer, votent UDC ;

Celles et ceux qui ne veulent pas dépenser 2616 francs de plus par an pour de l’électricité solaire obligatoire, votent UDC ;

Celles et ceux, qui ne veulent pas remplacer la démocratie directe par le diktat européen, votent UDC ;

Celles et ceux, qui veulent continuer d’alléger les charges des familles grâce aux déductions fiscales, votent UDC ;

Celles et ceux, qui veulent empêcher un doublement de la TVA de 7,7% aujourd’hui à 15% de TVA (taux minimal dans l’UE), votent UDC ;

Celles et ceux, qui ne veulent pas payer deux fois plus pour les billets d’avion, votent UDC ;

Celles et ceux, qui ne veulent pas interdire les chauffages à huile pour ne pas subir des hausses de loyer, votent UDC ;

Celles et ceux, qui ne veulent (ou ne peuvent !) pas dépenser jusqu’à 2500 francs de plus par à cause de nouvelles prescriptions écologiques, votent UDC ;

Celles et ceux, qui ne veulent pas d’un impôt national sur les successions, votent UDC ;

Celles et ceux, qui veulent conserver la concurrence fiscale pour payer moins d’impôts, votent UDC ;

Celles et ceux, qui veulent conserver le frein à l’endettement au profit des générations à venir, votent UDC ;

Celles et ceux, qui veulent verser moins milliards à l’étranger, votent UDC ;

Celles et ceux, qui n’admettent pas qu’un jeune requérant d’asile coûte plus par mois que touche un rentier AVS suisse, votent UDC ;

Celles et ceux, qui ne veulent pas donner à un requérant d’asile récalcitrant autant d’aide sociale qu’à un Suisse de 60 ans ayant travaillé toute sa vie, votent UDC ;

Celles et ceux, qui veulent que le travail rapporte plus que l’aide sociale, votent UDC;

Celles et ceux, qui refusent de verser l’aide sociale aux requérants d’asile déboutés et criminels, votent UDC ;

Celles et ceux, qui veulent contrôler et freiner l’immigration dans l’Etat social suisse, votent UDC ;

Celles et ceux, qui veulent moins de prescriptions, d’impôts, de redevances et de taxes, votent UDC.