MAH : L’UDC-Ville de Genève est pleinement satisfaite du vote genevois

L’UDC-Ville de Genève s’est opposée au projet de rénovation et d’agrandissement du Musée d’art et d’histoire pour des raisons de coûts exorbitants et d’une convention beaucoup trop contraignante pour un musée appartenant à une commune.

Les citoyens ont partagé ses positions en refusant le crédit de 132 millions de francs demandé par le Conseil administratif. Ils rappellent à la raison un exécutif « bobo » qui a perdu le sens de la mesure avec un projet beaucoup trop ambitieux en ces temps incertains. En 2013, l’UDC avait déposé une motion demandant d’abandonner le projet Nouvel et de tout remettre à plat en vrai concours dont le jury serait composé de tous les acteurs concernés. Ce texte a été malheureusement refusé et trois ans ont ainsi été perdus.

Ce retour à la case départ ne doit pas être interprété comme un signal négatif à l’encontre du MAH mais un appel à l’union autour d’un projet vraiment fédérateur et raisonnable. C’est ce que l’UDC attend sans délai du Conseil administratif.