L’UDC Ville de Genève lance un référendum “Pour sauver le village du Pt-Saconnex

Les villages sont les prochaines victimes de la croissance non maîtrisée de Genève

 

Le 17 mai dernier, le Conseil municipal de la Ville de Genève acceptait de modifier les limites de zones sur le périmètre situé entre les chemins Moïse-Duboule, de la Tourelle, des Crêts et la Place du Petit-Saconnex (PR-1219). Ce projet est une première étape qui conduira au dépôt d’un projet localisé de quartier (PLQ), de la démolition de l’église du Centre paroissial Jean-XXIII et de la construction de 200 nouveaux logements. Actuellement en zone 4b, donc constructible avec des bâtiments d’une hauteur maximale de 15 m., le projet du Conseil d’Etat prévoit le déclassement en zone de développement 3, permettant ainsi la construction d’immeubles d’un gabarit de 21 m.

 

Le quartier du Pt-Saconnex est le dernier village de la commune de Genève, convivial et apprécié de tous ses habitants. Il est proche de nombreuses organisations internationales dont les employés en apprécient la quiétude. Déjà très densifié, il a semblé aux conseillers municipaux UDC que l’on pouvait préserver cette parcelle de l’appétit vorace des zélateurs du Plan directeur cantonal 2030 (PDC 2030), qui, rappelons-le, prévoit 50’000 logements de plus sur notre canton et 200’000 habitants supplémentaires pour 100’000 nouveaux emplois au niveau de l’agglomération.

 

L’UDC Ville de Genève, après s’être opposée au PDC 2030, s’est opposée logiquement à ce projet et a déposé un référendum pour que la Ville de Genève se prononce non seulement sur le projet concernant le Pt-Saconnex mais aussi puisse s’exprimer de manière plus générale sur la densification forcenée qui est infligée à sa population, en termes de logements mais aussi d’infrastructures, de mobilité, de politique fiscale, d’aide sociale, de ressources naturelles, etc.

 

Le comité référendaire se compose de plusieurs associations dont celles des habitants du Pt-Saconnex, de Pic-Vert Assprop, du MCG et des Verts libéraux. Une nouvelle bataille s’engage pour faire comprendre à nos autorités que la population n’est pas heureuse du futur qui nous est promis en matière d’aménagement. Deux référendums viennent d’être déposés à Chêne-Bougerie contre la construction de onze immeubles, les habitants de Confignon s’opposent au projet du Gd-Bernex qui touche leur commune et notre représentant UDC à Bernex combat également ce projet qui fera exploser sa commune avec près de 5’000 nouveaux logements.

 

L’UDC, par ce référendum (délai: 5 juillet 2017), entend ouvrir un premier débat sur l’aménagement futur de la plus grande commune de notre canton. Les autorités genevoises ont refusé l’initiative de l’UDC contre l’immigration massive et la solution des quotas qui permettait une maîtrise de la croissance. Si l’UDC n’est pas opposée au développement économique de notre canton, elle souhaite néanmoins que les Genevois puissent s’exprimer sur la qualité de vie qui lui est promise pour ces quinze prochaines années.