immigration

L’UDC-Thônex anime le débat sur les curieux procédés de l’Hospice général

Déposées lors de la séance du Conseil municipal de Thônex du 8 mars 2016, plusieurs questions écrites de Richard Stark ont été adressées au Conseil administratif concernant les futurs migrants que doit accueillir la commune.

L’élu UDC souhaitait connaître à qui l’Hospice général a adressé la lettre concernant les éventuels futurs migrants qu’elle a prévu d’installer sur les terrains de l’Etat dans notre Ville. A la Mairie ou au Conseil administratif? De quelle catégorie de personnes s’agit-il? Et de quel nombre de requérants s’agit-il ?

Le 10 mai dernier, le Conseil administratif lui a répondu qu’aucun courrier de l’Hospice général n’a été adressé au Conseil administratif ni à la Mairie: une rencontre a été sollicitée par l’Hospice général pour annoncer le projet d’accueil des migrants sur le territoire communal.

Cette rencontre a eu lieu le 24 novembre 2015 avec l’Hospice général et la commune n’a obtenu que des éléments partiels de réponses à ses interrogations.

Cependant, depuis le dépôt de cette question écrite, l’exécutif a reçu une communication de l’Hospice général en date du 22 mars 2016 qui l’informe uniquement que la demande d’autorisation de construire pour un centre d’hébergement pour migrants sur le site de Belle-Idée sera prévue pour une période limitée à 10 ans.

Aucun renseignement particulier sur les personnes qui devraient être logées dans ce centre d’hébergement n’a été donné. Il a été précisé que la répartition des élèves en âge de fréquenter l’école obligatoire relève du DIP et émarge au budget de ce dernier et que les coûts des cuisines scolaires engendrés par les enfants résidants dans les centres d’hébergement seront payés par l’Hospice général.

Il n’y a pas que l’UDC-Thônex qui soit insatisfaite du procédé utilisé par l’Hospice général. Le Conseil administratif fera recours contre l’autorisation de construire qui est parue dans la Feuille d’avis officielle le vendredi 6 mai 2016.