mah

L’UDC s’oppose à la rénovation et l’agrandissement du MAH «sous condition»

24 heures avant les débats devant le Conseil municipal sur le Musée d’art et d’histoire, le magistrat chargé de la culture, Sami Kanaan nous annonce le dépôt d’un nouvel amendement surprise concernant la Convention signée entre Jean-Paul Gandur et le Conseil d’administration de la Ville de Genève.

Cet amendement devrait permettre “à la fois le vote du projet en tant que tel, signal fort à l’égard de l’ensemble des partenaires, y compris les donateurs privés, tout en démontrant la ferme volonté du Conseil administratif de continuer les négociations avec la FGA afin d’obtenir les nécessaires adaptations de cette Convention”.

Dans le même communiqué, nous apprenons également que M. Gandur “a refusé jusqu’à présent de modifier la Convention, et vient de confirmer cette position encore tout récemment”.

Ainsi donc, après des mois de travail en commissions, le magistrat Sami Kanaan reconnaît que la Convention pose problèmes. Il revient ainsi sur la plupart de ses déclarations telle celle figurant dans un communiqué de presse datant du 25 février dernier et dans lequel il annonçait « un partenariat solide et généreux pour donner à notre musée l’avenir qu’il mérite ».

Pour l’UDC qui a dénoncé cette Convention dès les premiers débats, qui a adressé au magistrat une lettre (5 mars 2015) pour lui demander des précisions sur ladite Convention (sans obtenir de réponses sérieuses) et qui a finalement déposé un rapport de minorité contre la proposition du Conseil administratif (PR-1073), cette dernière pirouette de l’exécutif prouve qu’elle avait totalement raison sur ce dossier.

Rien n’est donc réglé à la veille des débats et il est inacceptable pour l’UDC Ville de Genève de débattre sur le siège de l’amendement proposé par le magistrat.

Comment accepter la rénovation et l’agrandissement du MAH d’un coût de 132 millions de francs « sous condition » ? Notre groupe espère que les conseillers municipaux qui ont conservé un brin de bon sens ne pourront pas se satisfaire d’une simple discussion en séance plénière et renverront le dossier en commission.

Pour information :
Jacques Pagan, conseiller municipal et chef de groupe, 079 / 201 89 64
Eric Bertinat, conseiller municipal, 076 / 391 25 03