L’UDC demande des cours d’auto-défense au cycle d’orientation

Aujourd’hui, beaucoup de jeunes sont confrontés à la violence. Racket, harcèlement et autres actes de violence physique sont présents jusque dans les établissements scolaires. Les cours d’auto-défense permettent de donner une idée assez concrète de ce que peut représenter une agression et d’apprendre quelques gestes et quelques réactions élémentaires susceptibles d’assurer une bonne protection personnelle. Une motion est déposée ce jour au Grand Conseil.

Dans un contexte de généralisation de la violence, la protection de l’intégrité corporelle devrait davantage être prise en considération lors de la scolarité obligatoire. Le rôle de l’école étant aussi d’offrir des compétences sociales utiles dans la vie quotidienne. De plus en plus d’établissements scolaires de Suisse alémanique et de Suisse romande prévoient, dans leurs programmes, des cours d’auto-défense.

Les cours d’auto-défense, dispensés par des personnes compétentes dans un cadre scolaire, répondent à un réel besoin de protection face à la violence. Loin d’inciter à la violence, ces cours permettent de libérer de l’angoisse certaines personnes et d’accroître leurs chances de réussite dans leur formation. A l’instar des enseignements des premiers secours, les élèves recevraient des cours d’auto-défense pendant l’enseignement secondaire I (cycle d’orientation) lors des cours d’éducation physique.