L’UDC Carouge demande la suspension immédiate du chef de service et des deux fonctionnaires dénoncés par la Cour des comptes

(UDC Carouge, le 29 août 2013)


Malgré l’accablant rapport de la Cour des comptes du 27 août 2013, M. le Maire, Nicolas Walder a déclaré que dès lors que les deux fonctionnaires du STVE soupçonnés de gestion déloyale des intérêts publics étaient présumés innocents, il n’y avait pas lieu de les suspendre de leurs fonctions.

L’UDC-Carouge ne saurait suivre ce raisonnement et constate que le Conseil administratif, une fois de plus, ne prend toujours pas ses responsabilités alors même qu’il avait été rendu attentif à l’existence de dysfonctionnements dans son administration dénoncés par l’UDC-Carouge à la Cour des comptes le 20 juin 2012.

Ainsi, pour le bon déroulement de l’expertise indépendante demandée à M. Moreno Sella et dans l’attente des conclusions du Ministère public, l’UDC-Carouge exige la suspension avec effet immédiat des deux fonctionnaires du STVE dénoncés par la Cour des comptes au Ministère public, mais également celle du chef du STVE qui ne pouvait pas ignorer ce qui se passait dans son service.

Pour tous renseignements :


François Velen, secrétaire général et vice-président UDC Carouge, 079/ 675 38 51
Céline Amaudruz, présidente et conseillère nationale, 079 / 874 83 97

> lettre au Conseil administratif de la Ville de Carouge