Et si l’on équipait la police de mini-caméras portatives ?

Le groupe UDC au Grand Conseil dépose ce jour une motion demandant d’étudier le bien-fondé d’équiper le personnel en uniforme de la police et les agents de la police municipale de « mini-caméras » portatives comme nouveau moyen auxiliaire en effectuant notamment un essai sur le terrain.

Couramment utilisées dans les pays anglo-saxons, les caméras portatives sont apposées sur les uniformes des agents de police. Elles sont activées lorsque les agents répondent à un appel ou interviennent suite à un incident nécessitant une enquête. Les essais menés aux Etats-Unis et au Canada se sont avérés concluants, de telle sorte que l’usage de ces mini-caméras a été généralisé et étendu. Ce nouvel instrument permet de saisir des preuves, d’améliorer la sécurité des agents pendant l’exercice de leurs fonctions et d’assurer une transparence vis-à-vis des citoyens. Il a également permis de réduire significativement le recours à la force et les plaintes infondées contre la police. En France, 3000 de ces mini-caméras seront utilisées dans les zones de sécurité prioritaire (ZSP) d’ici fin 2015.

Outre leur rôle dissuasif, les mini-caméras recueillent des images et des vidéos pouvant servir de moyen de preuve supplémentaire et faciliter la tâche des magistrats travaillant en aval de la police. Les mini-caméras disponibles sur le marché sont généralement actionnables manuellement. Celles utilisées par la police en France sont même dotées d’un voyant lumineux rouge qui signale aux interlocuteurs que l’appareil est en marche.

Pour tous renseignements:

Patrick Lussi, député et chef de groupe, 076/364 17 27

Céline Amaudruz, présidente et conseillère nationale, 079 / 874 83 97