Capturecommercefermeture

Lettre ouverte au PLR

Genève, le 5 novembre 2020

Lettre ouverte à Messieurs Bertrand Reich, président du PLR genevois et Yvan Zweifel, chef de groupe

Monsieur le Président,

Monsieur le Chef de groupe,

Nous avons pris connaissance de votre communiqué de presse dans lequel votre parti réclame «l’ouverture de l’ensemble des commerces genevois, pour autant que ces derniers respectent un plan de protection adéquat» et nous vous félicitons de suivre aujourd’hui le chemin de l’UDC qui a dénoncé instamment l’arrêté du Conseil d’Etat ordonnant la fermeture de certains commerces, dont les cafés-restaurants.

Cet arrêté du 1er novembre a en effet pris au dépourvu des centaines de petits commerçants et PME genevois qui ont déjà subi un confinement ce printemps et mis à mal leur trésorerie. Pour de nombreux indépendants, ces nouvelles mesures du Conseil d’Etat, décidées sans aucune concertation, mettent sérieusement en péril leur avenir économique, leur survie tout simplement.

Vous demandez ce jour la «réouverture immédiate» de l’ensemble des magasins via une motion déposée en urgence au Grand Conseil. Quelle est votre perception du temps et de l’urgence quand on sait que la prochaine session du Grand Conseil est agendée les 25 et 26 novembre prochains ?  Il sera hélas trop tard pour venir discuter des divers textes déjà déposés qui demandent, en substance, que le Conseil d’Etat revienne sur sa décision de fermer les commerces. Dans trois semaines, nombre d’entre eux auront alors définitivement baissé le rideau, avec pour seule perceptive, que d’avoir recours au social.

Dans ces circonstances, nous vous invitons, Monsieur le Président, Monsieur le Chef de groupe, d’enjoindre vos troupes à soutenir notre demande de session extraordinaire du Grand Conseil Spéciale COVID dans les plus brefs délais, afin que nous puissions traiter votre motion. Nous nous permettons, à toutes fins utiles, de joindre à ce courriel les trois textes que l’UDC a déposé dans le cadre de cette session spéciale.

En vous remerciant de votre soutien à nos commerçants genevois, nous vous prions de croire, Monsieur le Président, Monsieur le chef de groupe, à l’assurance de nos sentiments les meilleurs.

Céline Amaudruz                                                                                    

Stéphane Florey