iStock-911333196

Le Kosovar roulait trop vite, Mauro Poggia ne l’a pas vu passer

Le Kosovar roulait trop vite, Mauro Poggia ne l’a pas vu passer

(Communiqué de presse UDC-Genève, 26 mai 2021) On se souvient que le 19 mai dernier, Mauro Poggia avait exprimé sur Léman Bleu sa vive indignation à la suite de la publication du rapport de la commission de contrôle de gestion sur l’office cantonal de la population et des migrations. Divers manquements et lacunes voire passe-droits liés à l’opération Papyrus avaient notamment été évoqués, provoquant le courroux du Magistrat. Dès le début, l’UDC s’est montrée extrêmement critique par rapport à cette grande braderie aux permis de séjour mise au point par un Conseiller d’Etat avide de publicité. La commission de contrôle de gestion a confirmé les craintes que nous nourrissions s’agissant des abus, potentiels à l’époque et aujourd’hui avérés. La Tribune de Genève cite un exemple avec un Kosovar actuellement incarcéré. L’homme s’est installé illégalement en Suisse en 2016, vivant dans la clandestinité. En 2018, il s’annonce dans le cadre de Papyrus en vue d’obtenir un permis de séjour moyennant présentation de fausses fiches de paie acquises pour 3’000 francs. En 2019 et 2020, l’homme se rend coupable de quatre gros excès de vitesse dont trois à plus de 200 km/h, immortalisant les événements en se filmant d’une main ! Ajoutons pour terminer que son téléphone portable contenait une vidéo pornographique mettant en scène des mineurs. N’en déplaise à Mauro Poggia, ce cas démontre si besoin était que la commission de contrôle de gestion a bien fait son travail en jetant une lumière crue sur les dérives de l’office cantonal de la population et des migrations. Comme nous l’avons déjà fait savoir, le groupe UDC poursuivra son action au Grand Conseil en vue de corriger les travers cités dans le rapport de la commission.

Pour plus d’informations :

Stéphane Florey, député, 079/471 44 85

Cédric Pilatti, membre du comité directeur, 076 / 416 37 16