Genève le © Georges Cabrera

Le chômage prend l’ascenseur

(Communiqué de presse 9 juin 2020) – C’est un constat sans appel : le chômage augmente. Le 27 septembre prochain, il faudra voter Oui à l’initiative de limitation pour protéger la main d’œuvre suisse !

Les chiffres concernant le chômage en Suisse pour mai 2020 sont désormais disponibles. La moyenne dans le pays est de 3,4%. «Seuls» cinq cantons dépassent les 4%, à savoir Vaud, 4,5%, Valais, 4,4%, Neuchâtel, 4,7%, Jura, 4,4% et Genève 5,2%. Tous sont des cantons romands frontaliers tandis que Fribourg est pile à la moyenne nationale de 3,4%. Manifestement, la libre-circulation ne contribue guère au succès économique des cantons pourtant en première ligne pour en profiter. Le fait que Genève soit le seul canton dépassant les 5%, ne doit sans doute rien au hasard mais tout à sa longue frontière avec la France.

Les choses ne vont hélas sans doute pas s’améliorer au fil des mois. Les licenciements, les faillites se multiplient chez nous comme chez nos voisins européens. Les laissés-pour-compte sont de plus en plus nombreux pour qui la perspective de retrouver du travail s’éloigne, surtout s’ils ont un certain âge. Le 27 septembre prochain, il faudra garder ces chiffres à l’esprit au moment de se prononcer sur l’initiative UDC visant à reprendre le contrôle de la migration.

Personne n’est à l’abri

Les irremplaçables, il y en a plein les cimetières dit-on. Il en va de même en matière de main-d’œuvre. Qui peut être sûr qu’un salarié européen payé moins cher ne saurait le remplacer ? Je vous invite toutes et tous à répondre avec humilité à cette question. Ils ne seront pas nombreux celles et ceux qui arrivent à la conclusion qu’ils sont indispensables, que leurs compétences les mettent à l’abri d’un licenciement. Le nombre de sans-emplois européens est en augmentation constante. Seul un oui le 27 septembre prochain à l’Initiative de limitation est à même d’endiguer la vague qui s’apprête à submerger notre marché du travail, noyant la main-d’œuvre domiciliée en Suisse qui mérite d’être protégée.

Céline Amaudruz

Présidente UDC Genève

Vice-présidente UDC Suisse

Conseillère nationale