CaptureCI

Il faut réformer la loi sur la police !

Adoptée de justesse en 2015 par le peuple, la loi de la police est un échec et c’est peu de le dire. En tout cas, le candidat UDC au Conseil administratif de la Ville de Genève, Christo Ivanov, le dit haut et fort, aujourd’hui dans les colonnes du GHI. Pour celui qui est aussi député au Grand Conseil, Genève doit repenser en profondeur son concept de sécurité qui à l’évidence ne fonctionne plus sous la forme actuelle avec un cruel manque d’effectifs sur le terrain

Et dans les rangs de la police, on ne peut qu’être d’accord au vu de la situation. L’actuelle organisation «en silo», véritable armée mexicaine s’il en est, reste opaque pour nombre de personnes et empêche une véritable complémentarité entre la gendarmerie et la police municipale. Christo Ivanov est par ailleurs opposé à une fusion entre ces deux dernières entités.

Le candidat UDC au Conseil administratif souhaite augmenter le nombre de patrouilles sur le terrain, jour et nuit. Il entend rassurer la population qui n’en peut plus des cambriolages, des vols à l’arraché et autres agressions. Christo Ivanov veut regrouper sous l’étiquette de la gendarmerie (un terme qui avait d’ailleurs étrangement disparu dans la loi actuelle), les services actuels de police de proximité et de police secours. Le but : revenir aux fondamentaux, l’ilotage et l’ancrage de proximité.