DIP : quand la propagande pro-migrants vire au délire anti-suisse !

L’école genevoise de l’intégration et du multiculturalisme met les nerfs des parents à rude épreuve qui déplorent l’endoctrinement post-soixante-huitard dont sont victimes leurs enfants. Dernier cas en date : celui d’un spectacle pro-immigration de masse auquel ont dû assister des élèves mineurs du Collège André-Chavanne le soir du 25 janvier. Le député Stéphane Florey interpelle le Conseil d’Etat.

Au menu de cette pathétique représentation, un plaidoyer appuyé en faveur de l’immigration par une troupe de migrants. Ces comédiens en herbe ont parlé de leur cas, de leur parcours tout en critiquant les conditions d’accueil dans les abris PC. L’accent a été porté sur les conditions d’hébergement, le manque de « variété » dans les repas servis et la piètre qualité de l’accueil réservé par le département en charge de l’asile. Ensuite, des responsables de la propagande ont demandé aux élèves présents si certains avaient quatre grands-parents d’origine suisse et de se lever. Le but de la manœuvre étant de persuader les élèves n’ayant pas quatre grands-parents suisses qu’ils se doivent de tolérer toutes les personnes issues des récents flux migratoires intercontinentaux. L’affligeante soirée se termine « en apothéose » par une chasse aux sorcières lorsque la question suivante est posée: qui vote ou est issu de familles votant UDC ?