money-1704039_960_720

Comptes 2019 : un résultat positif mais des perspectives négatives !

(Communiqué du 27 mars 2020) Le résultat net des comptes 2019 de l’Etat de Genève présente un excédent de 188 millions. La part de Genève au bénéfice de la Banque nationale suisse (155,7 millions) explique ce résultat. De son côté, l’endettement progresse en 2019 et le canton se rapproche inévitablement du frein à l’endettement. Depuis des années, l’UDC dénonce le manque d’anticipation du Conseil d’Etat et son incapacité à entamer les réformes nécessaires à ce que les projections dites virtuelles ne se transforment pas en cruelles réalités.

La signification réelle de ces chiffres est difficilement perceptible car ils ne sont pas le fruit d’une quelconque anticipation du Conseil d’Etat, mais du magot de la BNS. A moyen terme, et cela n’est une surprise pour personne, les RFFA, le contre-projet à l’IN 170, la recapitalisation de la CPEG vont peser sur les charges et les revenus, avec des déficits abyssaux en perspective.

Mentionnons encore les conséquences sur les charges de l’Etat de l’opération de régularisation massive « Papyrus » avec des prestations sociales, allocations et autres subsides appelés à voir leurs bénéficiaires augmenter. Parmi les personnes régularisées, d’anciens indépendants qui n’ont jamais déclaré l’intégralité de leurs revenus vont se retrouver à l’aide sociale tout comme les bénéficiaires du chômage partiel dont le revenu est désormais insuffisant pour couvrir leurs charges.

A cela s’ajoutent désormais les conséquences économiques de la crise sanitaire majeure que traverse notre planète et qui impactera les rentrées fiscales.