Capturecircul

Circulation : le Conseil d’Etat paralyse Genève !

L’UDC Genève dit Stop ! Les gigantesques pistes cyclables instaurées par le Conseil d’Etat paralysent complètement Genève. La survie économique du canton est en jeu !

La mesure décidée par le Conseil d’Etat fin avril avait passé comme une lettre à la poste. Le gouvernement annonçait alors sa volonté de mettre en place des aménagements provisoires en faveur de la mobilité douce dans le but d’accompagner le retour progressif des activités économiques et sociales.  On voit désormais le résultat concret et catastrophique depuis le 12 mai : des bouchons comme seule la ville de Genève en a le secret avec des autoroutes pour les cyclistes qui ont supprimé des voies de circulation. «Sans compter que des Genevois, dont des aînés, ont peur de prendre les transports publics et préfèrent la voiture», relève le député Christo Ivanov.

L’UDC Genève dénonce ce nouveau scandale qui paralyse Genève aussi bien du côté de Plainpalais que le quai du Mont-Blanc, les Eaux-Vives, etc. Sans oublier que ces aménagements censés provisoires pour deux mois risquent de bien de perdurer. Cerise sur le gâteau, lundi prochain, le quai des Bergues sera fermé à la circulation.

Pour  l’UDC Genève, ces restrictions – faites sans concertation avec le TCS, l’ACS et les milieux concernés – n’obéissent à aucune vision globale de la mobilité et ne font qu’illustrer la vision réductrice et anti-économique du Conseil d’Etat à une période où l’économie a justement besoin d’un fort soutien. Pour le député Christo Ivanov, «il convient de conserver nos places de parking et nos voies de circulation dont dépend la survie économique de nombreuses entreprises !»