Les juges ne tiennent pas compte de la volonté populaire. Les renvois doivent être enfin conséquemment appliqués.

17 mai 2022
SCR-20220517-jf1-720x405

Plus de 41% des étrangers condamnés peuvent rester en Suisse, ce bien que la Constitution prescrive leur expulsion du territoire. Telles sont les constatations découlant des dernières données de l’Office fédéral de la statistique (OFS). La clause de rigueur, qui offre une marge d’appréciation conséquente aux juges, est responsable de cette situation. L’initiative sur le renvoi des criminels étrangers doit enfin être conséquemment appliquée. Un sondage de « 20 Minutes » confirme par ailleurs un soutien à cette demande de l’UDC de 82%.